Glossaire Bitcoin d’ExpressVPN : un guide sur les Cryptomonnaies

21

Un nombre symbolique, car il ne pourra jamais y avoir plus de 21 millions bitcoins en circulation. On ne sait pas pourquoi Satoshi Nakamoto a choisi ce nombre précis.

100x

C’est une référence soit à la croissance prévisionnelle d’une cryptomonnaie, soit au montant de l’effet de levier utilisé dans une opération sur marge. C’est un signe d’optimisme ou de volonté de prendre des risques.

Attaque des 51 %

Une majorité de mineurs de bitcoins pourraient se regrouper dans une blockchain (preuve de travail) pour attaquer le système. Une telle attaque ne permettrait pas aux mineurs de voler des fonds, mais ils pourraient annuler les transactions validées et bloquer certaines transactions, par exemple en gelant les fonds. Une attaque des 51 % réussie peut entraîner l’arrêt du système.

Adresse

Pour envoyer des bitcoins à quelqu’un, vous avez besoin de son adresse bitcoin. pour envoyer Ethereum, vous avez besoin de leur adresse Ethereum, et ainsi de suite pour la crypto-monnaie avec laquelle vous traitez. Une adresse est techniquement le hachage SHA-256 d’une clé publique ou d’un script, préfixé par 1, 3 ou bc1. Elle peut être chiffrée avec la base 58 ou bech32.

Airdrop

C’est le processus d’attribution des altcoins ou tokens nouvellement créé aux détenteurs de bitcoin.

Altcoin

Toute cryptomonnaie ou token autre que le bitcoin. Les puristes du Bitcoin peuvent considérer les altcoins comme des shitcoins, mais ils font désormais partie intégrante du paysage des crypto-monnaies.

ASIC

Acronyme de application-specific integrated circuit (circuit intégré propre à une application). Ce sont des puces spécialisées optimisées pour exécuter la fonction de hachage SHA-256 utilisée dans le Minage de bitcoins.

Atomic swap

L’échange d’un bitcoin contre un altcoin sans recourir au séquestre s’appelle un atomic swap (échange atomique). Il s’agit d’une transaction effectuée sous réserve d’une autre et réalisée à l’aide de procédés cryptographiques, ce qui rend impossible toute tentative de fraude par l’une des deux parties. Un atomic swap peut être un bon exemple de contrat intelligent.

Base 58

Utilisée pour rendre les grands nombres plus courts et plus faciles à analyser que le système binaire ou la base 10 couramment utilisée (avec le système classique des chiffres de 0 à 9). La base 58 est l’encodage utilisé pour les adresses bitcoin P2SH et P2PKH, commençant par 1 ou 3. Ce schéma comprend les chiffres de 1 à 9, tous les caractères majuscules sauf I et O et tous les caractères minuscules sauf l (car ils pourraient être confondus avec d’autres caractères). Lisez également : Bech32.

Batching

Habituellement, une transaction en bitcoin contient une sortie (output) et une sortie de change. Les services qui effectuent plusieurs transactions ont toutefois intérêt à procéder par lots. Une transaction unique avec plusieurs sorties au lieu de plusieurs transactions permet d’économiser l’espace de bloc et les frais.

Ours (Bear)

Un trader pessimiste dans le marché du bitcoin.

Ours baleine (Bearwhale)

Un trader trop pessimiste ou un trader qui vend de grandes quantités de cryptomonnaies.

Bech32

Bech32 est un nouveau schéma d’encodage qui rend les adresses plus sécurisées, notamment dans le contexte des systèmes de multisignatures. Ces adresses commencent par bc1 et sont généralement plus longues que les adresses utilisant la base 58.

BIP

Abréviation de Bitcoin Improvement Proposals ou la proposition d’amélioration du bitcoin. C’est une démarche reconnue pour proposer des modifications au code du bitcoin. Toutes les BIP ne sont pas conformes au consensus de Nakamoto, certaines sont simplement des procédures, des normes ou de bonnes pratiques.

Distributeur automatique de bitcoins (ATM bitcoin)

Un distributeur automatique de bitcoins permet de vendre des bitcoins en échange de monnaie fiduciaire. Certaines machines peuvent également distribuer des altcoins et de la monnaie fiduciaire.

Bitcoin Cash

En août 2017, un groupe de passionnés de bitcoin a modifié les règles du consensus de Nakamoto, notamment celles régissant la taille des blocs. Comme seuls quelques mineurs et participants les ont rejoints, le réseau a définitivement connu une bifurcation. Tous ceux qui détenaient des bitcoins avant la bifurcation ont reçu une quantité égale de bitcoin Cash (appelée airdrop), échangée dans d’autres plateformes.

Bitcoin Core

Bitcoin Core est le client et le nœud bitcoin le plus populaire.

Bitcoind

Abréviation de Bitcoin Daemon. C’est la version en ligne de commande de Bitcoin Core.

Bitcoin-qt

Bitcoin-qt est l’interface graphique de Bitcoin Code, le client bitcoin le plus populaire. Le nom vient du widget QT, à partir duquel il est développé.

Bitcoiner

Une personne qui utilise des bitcoins. L’utilisation du bitcoin comprend les transactions, la vérification, la sauvegarde et le minage.

Bloc

Un bloc contient des transactions. Chaque bloc fait référence à celui qui le précède, formant une longue chaîne qui remonte jusqu’au bloc de genèse. La première transaction d’un bloc crée actuellement 6,25 bitcoins : la subvention de bloc. Un bloc est identifié en moyenne toutes les dix minutes par un mineur. Le bloc est ensuite diffusé sur le réseau et accepté par les nœuds pour autant qu’il soit conforme aux règles du consensus.

Subvention de bloc

Également appelée récompense de bloc. Un mineur est autorisé à créer des bitcoins dans chaque bloc qu’il trouve. Le nombre de bitcoins autorisé est défini par les règles du consensus. Le bitcoin qu’il est autorisé à créer est appelé la subvention de bloc.

Les 210 000 premiers blocs de bitcoin contiennent une récompense de 50 BTC, les 210 000 blocs suivants 25 BTC, actuellement 12,5 BTC et depuis mai 2020, a récompense pour chaque nouveau bloc est de 6,25 BTC. La prochaine réduction de moitié est prévue en 2024. Au rythme actuel, 99 % de toutes les pièces seront extraites avant 2037, tous sauf 100 Bitcoin seront extraits avant 2081, et tous sauf un Bitcoin d’ici 2109. Cela continuera jusqu’à ce que la subvention de bloc soit divisée par 34, vers 2145. Ensuite, les frais de transaction seront la seule motivation pour miner des bitcoins. Consultez également cette page : le halving.

Blockchain

Une technologie qui fait référence à des blocs de données. Chaque bloc renvoie toujours au bloc précédent, ce qui crée une chaîne de données. Cette chaîne est appelée blockchain ou ledger.

Explorateur de blocs

Voir : Explorateur

Taille de bloc

C’est une référence à la taille maximale d’un bloc dans la blockchain de bitcoin. Depuis 2010, la limite est de 1 Mo. Le soft fork SegWit permet la signature de données à l’extérieur d’un bloc, rendant la mesure de la taille du bloc obsolète. Cette mesure est remplacée par le poids du bloc. La taille maximale effective des blocs est désormais presque le double, voire le quadruple de 1 Mo.

Espace de bloc

Les blocs de bitcoins ont une taille limitée. La taille de l’espace disponible est appelée espace de bloc. L’utilisation de cet espace est payante et le processus par lequel les mineurs sélectionnent les transactions et les incluent dans un bloc est appelé le marché des frais.

Broadcasting

Lors de la validation d’une transaction ou du minage de blocs, les données en question sont diffusées sur tout le réseau. Il faut quelques secondes pour que le message parvienne à tout le monde.

BTC

Le symbole boursier le plus utilisé pour le bitcoin. La plupart des échanges de bitcoin sont effectués sous le nom de BTC, tandis que certains sont référencés et échangés sous le nom de XBT.

BTM

Nom alternatif d’un ATM bitcoin (distributeur automatique de bitcoins).

Bulle

Une trader de bitcoin optimiste.

Capacité

Habituellement mesurée en transactions par seconde (TPS). La capacité du réseau bitcoin varie en fonction des types de transactions. Le réseau Bitcoin peut traiter environ 5 TPS selon les types de transactions utilisées (voir SegWit et traitement par lots). En revanche, le réseau Ethereum peut traiter jusqu’à 15 TPS, Binance Smart Chain 100 TPS et Solana 50 000 TPS, ce qui permet des temps de transaction beaucoup plus rapides. (Voir : SegWit et batching).

 

Chain split

Voir : Fork

Change

Lorsque vous dépensez des bitcoins, vous devez faire référence à une transaction entrante précédente afin que tous les bitcoins soient toujours comptabilisés dans la blockchain. Mais il est rare que les entrées précédentes correspondent au montant que vous souhaitez transférer, vous devrez donc regrouper les entrées et vous renvoyer les bitcoins restant en tant que change.

Guerre civile

La guerre civile de bitcoin en 2017 était surtout autour de la question de la taille des blocs. Elle s’est terminée avec la création de Bitcoin Cash et l’activation de SegWit dans la blockchain.

Client

Un client bitcoin est un logiciel qui interagit avec le réseau. Il s’agit d’un nœud complet, d’un nœud SPV ou d’un logiciel spécialisé.

Coinbase

La transaction contenant la récompense de bloc n’a pas d’entrée. Au lieu de cela, des données abstraites telles qu’un nombre ou un message sont utilisées comme coinbase. À ne pas confondre avec la célèbre plateforme d’échange de bitcoins du même nom.

Coinjoin

Technique qui consiste à combiner les transactions de plusieurs personnes afin de masquer la nature des entrées et des sorties.

Cold storage (stockage à froid)

Des bitcoins enregistrés dans un support (tel qu’un ordinateur, une clé USB ou un bout de papier) qui n’a jamais été connecté à internet.

Colored Coin

Une transaction peut être attribuée (marquée) avec une signification spéciale, telle que la représentation d’une action. Cette action peut ensuite être transférée et enregistrée comme une transaction bitcoin courante, sans que vous puissiez accidentellement la combiner et la dépenser avec vos bitcoins courants.

Confirmation

Lorsqu’une transaction est introduite dans un bloc par un mineur, une confirmation lui est accordée. Chaque bloc par la suite ajoutera une autre confirmation. Seules les transactions confirmées sont considérées comme complètes. Compte tenu des possibilités de fraude, il peut être possible d’annuler une transaction qui n’a reçu qu’une ou deux confirmations. Mais, après six confirmations, une transaction est généralement considérée comme irréversible, bien qu’il puisse être non viable de la soumettre à une double dépense selon la transaction. Les transactions non confirmées sont généralement non sécurisées, bien que les tentatives de fraude soient rares.

Cryptomonnaie

Monnaie sécurisée par la cryptographie dans une blockchain publique.

Cryptographie

La cryptographie ou cryptologie est la technique permettant de masquer des données, de sécuriser et d’authentifier des communications.

Cyberpunk

Un genre artistique et littéraire dans lequel la technologie avancée est mise en opposition avec une société dystopique où la pauvreté prévaut. Le bitcoin est souvent associé à un tel avenir en raison de sa capacité à fonctionner sans gouvernement. À ne pas confondre avec cypherpunk.

Cypherpunk

Mouvement social qui vise à donner du pouvoir aux citoyens par la diffusion des nouvelles technologies, en particulier la cryptographie. Le bitcoin a été annoncé pour la première fois sur la Cryptography Mailing List, où de nombreux cypherpunks se sont réunis et ont discuté leurs propositions sur ce concept. Cypherpunks code est un slogan populaire attribué au mouvement.

Portefeuille noir (Dark wallet)

Un portefeuille bitcoin expérimental utilisant les paiements confidentiels et le coinjoin pour permettre des transactions plus anonymes.

Days destroyed (Jours détruits)

Mesure du moment où les cryptomonnaies sauvegardées pendant une longue période sont soudainement dépensées. Cent bitcoins dépensés après un an de sauvegarde dans un portefeuille sont évalués à 36 500 (365*100) Days Destroyed. Une hausse soudaine pourrait indiquer qu’un ours baleine vend ses cryptomonnaies.

Difficulté

Les blocs sont censés être identifiés par les mineurs en moyenne toutes les 10 minutes sur le réseau bitcoin. Au fur et à mesure que de nouveaux mineurs les rejoignent, ils trouvent des blocs de plus en plus rapidement. La difficulté est adaptée tous les 2016 blocs (environ deux semaines) pour réduire la création de nouveaux bitcoins. Lorsque les mineurs éteignent leurs machines, la difficulté finit par diminuer.

Double dépense

C’est le problème fondamental résolu par le consensus de Nakamoto. Dans la blockchain de bitcoin, personne ne peut dépenser deux fois un bitcoin après qu’un certain temps se soit écoulé et que la transaction ait été confirmée.

Dans une attaque par double dépense, un utilisateur tente de tromper un intervenant en envoyant une cryptomonnaie, en obtenant une ou deux confirmations, puis en attaquant la blockchain par le minage d’un autre bloc de la même taille que le bloc contenant la transaction. Cette opération est d’autant plus facile que la puissance de hachage de l’attaquant est élevée (attaque des 51 %). Elle devient plus difficile lorsque le nombre de confirmations d’un bloc est élevé. Après six confirmations, une transaction est généralement considérée comme définitive, même si des millions de dollars sont dépensés pour l’attaque.

ECDSA

L’algorithme de signature numérique à courbe elliptique est l’algorithme utilisé par le système bitcoin pour générer des clés privées et publiques ou vérifier leurs signatures. Il n’est pas certain que Satoshi Nakamoto ait choisi cet algorithme, car il était relativement inconnu au moment de la création du bitcoin.

Dépôt fiduciaire

Un contrat entre deux partenaires commerciaux et un intermédiaire tiers, qui n’est censé intervenir que si l’une des parties le demande, par exemple en cas de problème dans le contrat.

Le dépôt de fonds classique est relativement coûteux par rapport au bitcoin, où le dépôt peut être établi pour un faible coût à l’aide d’un portefeuille multisiganture (2 sur 3). Si le contrat est conclu, les deux parties peuvent procéder au transfert des fonds sans que le tiers de confiance n’ait à intervenir, contrairement aux mécanismes traditionnels, où le courtier doit toujours intervenir. Un autre avantage du bitcoin est que le courtier n’a jamais le contrôle total sur les fonds. Il ne peut voler les fonds qu’en s’associant à l’un des partenaires de la transaction au moins.

Plateforme d’échange

Une plateforme où la monnaie fiduciaire ou autres jetons peuvent être achetés et échangés avec des bitcoins. En général, les plateformes d’échange sont spécialisées dans les transactions OTC, en monnaie fiduciaire ou en jetons.

Explorateur

Un explorateur, ou explorateur de blocs, est un outil ou un site web qui vous permet de parcourir facilement les données enregistrées dans une blockchain. Cela inclut la recherche d’adresses ou leurs balances associées, les transactions en attente ou confirmées et les métadonnées telles que les scripts OP_Return.

Frais

En raison de l’espace limité, une transaction doit être soumise à des frais pour être incluse dans un bloc. En principe, les frais les plus élevés sont déterminés par un marché de frais. À long terme, les frais seront la principale motivation des mineurs pour continuer le minage, étant donné que la subvention de bloc va progressivement baisser.

Marché de frais

En raison de l’espace limité, une transaction doit être soumise à des frais pour être incluse dans un bloc. Théoriquement, le marché détermine le montant des frais. Pendant les périodes de saturation, des frais plus élevés doivent être payés pour qu’une transaction soit confirmée, tandis que des frais moins élevés permettront à la transaction de rester dans le mempool jusqu’à des périodes de plus faible affluence. Le RBF est une solution importante pour le marché de frais.

Monnaie fiduciaire

La monnaie fiduciaire est une monnaie émise par un gouvernement.

Attaque par inondation

Comme une attaque DDoS, une attaque par inondation submerge le mempool de transactions. Dans le marché de frais, cela entraîne une augmentation des frais de transaction et limite la performance du réseau. Les attaques par inondation peuvent être coûteuses pour le hacker, soit il devra payer des frais de transaction aux mineurs, ou s’il est lui-même un mineur, il devra payer le coût d’opportunité lié à l’exclusion d’autres transactions payantes.

Fork

Lorsque tous les traders ne sont plus d’accord sur l’état du réseau, cela signifie qu’il est bifurqué. Cela peut se produire à la suite d’un bug, d’une erreur ou d’un acte intentionnel. Par exemple, un élargissement des règles (comme l’augmentation de la taille des blocs ou du nombre de bitcoins existants) conduit inévitablement à un fork du réseau. Voir également : hard fork et soft fork.

Bloc de genèse (Genesis block)

Toutes les blockchains ont un bloc de genèse, qui est le premier bloc de la blockchain. Dans la blockchain de bitcoin, le bloc de genèse contient le message The Times | 1/3/2009 | Chancellor on Brink of Second Bailout for Banks. Les bitcoins du bloc de genèse ne peuvent pas être dépensés.

Halving

Sur le réseau bitcoin, Tous les 210 000 blocs, la récompense par bloc est divisée par deux. Partant de 50 BTC par bloc en 2009, elle n’est actuellement que de 6,25 BTC (après 3 halvings). La prochaine réduction de moitié devrait avoir lieu en 2024. À terme, la récompense par bloc sera réduite à zéro après 33 divisions. Appelé également halvening (halving & happening), cet événement est populairement célébré, comme le nouvel an du bitcoin.

Hard fork (Fork fort)

Tout changement qui élargit le champ de l’exécution des règles existantes (c’est-à-dire qui autorise quelque chose qui n’était PAS autorisée auparavant) est considéré comme un hard fork. À moins que tous les participants ne mettent à jour leur logiciel, un tel changement de règles entraînera une rupture de la chaîne, communément appelée fork.

Hardware wallet (portefeuille matériel)

Un dispositif spécialisé qui contient une clé privée dans une structure sécurisée. Un portefeuille matériel ne peut être considéré comme tel que si les clés privées ne sont pas extractibles.

Hachage

Un hash est la sortie d’une fonction de hachage. Une adresse bitcoin est le résultat de la double application de la fonction SHA-256 à sa clé publique. Le minage de bitcoin a recours à la même fonction de hachage pour permettre aux ordinateurs de prouver qu’ils ont utilisé une certaine quantité d’électricité lors de l’exécution de l’algorithme de preuve de travail.

Fonction de hachage

Une fonction de hachage est une fonction cryptographique qui permet de réduire toute donnée en un nombre appelé hachage. Ce nombre peut être utilisé comme empreinte digitale pour tout type de données. Une fonction de hachage est considérée comme sécurisée si sa sortie ne peut pas être prédite et s’il n’existe pas deux chaînes connues qui calculent le même hachage.

Taux de hachage

Le nombre de hachages qu’un mineur de bitcoin peut effectuer.

Chaque bloc a un en-tête d’une taille de 80 bits. Il contient le numéro de version, le hachage du bloc précédent, la racine Merkle de toutes les transactions, le facteur de difficulté et le nonce.

Hauteur

Chaque bloc a une hauteur qui correspond à sa séquence dans la blockchain à partir du bloc 0, le 3 janvier 2009.

HODL

Une faute d’orthographe de hold. Ce mot représente l’éthique de l’épargne et de la planification à long terme, par opposition à la simple dépense d’une cryptomonnaie. Souvent critiqués pour leur mentalité de thésaurisation, de nombreux bitcoiners préfèrent une culture de l’épargne et de la planification à long terme. Pour une raison quelconque, HODL est souvent considéré comme un acronyme de Hold On for Dear Life dans la presse.

Hot wallet (portefeuille chaud)

Un portefeuille exploité sur un ordinateur ou un téléphone qui est connecté à un réseau internet. Voir aussi : Cold wallet.

Entrée et sortie

Une transaction bitcoin fait généralement référence à une ou plusieurs entrées comme origine de ses fonds et à deux sorties ou plus. La sortie qui ne fait pas référence à un bénéficiaire est une sortie de change. Seule une transaction Coinbase n’a pas d’entrée, car elle crée des bitcoins à partir de rien.

Ledger

Autre nom de la blockchain de bitcoin. Généralement, un ledger est un registre de transactions et de ressources similaire à un bilan comptable. Dans le réseau Lightning, chaque participant dispose de son propre ledger, tandis que dans le réseau bitcoin, tout le monde partage le même ledger.

Réseau Lightning

Le réseau Lightning est un réseau qui se situe au-dessus du bitcoin. Les participants peuvent se connecter au réseau en déposant des bitcoins dans des contrats intelligents spécialisés. Ils peuvent ensuite effectuer des transactions infinies entre eux moyennant des frais très faibles, sans être limités par les contraintes de capacité du bitcoin.

Temps de blocage

Une des fonctionnalités des contrats intelligents utilisés dans le réseau Lightning est le concept de Check-Locktime-Verify (CLTV). Il permet de créer une transaction qui n’est remboursable qu’après un certain délai.

Mainnet

Le nom du réseau bitcoin actif, par opposition à Testnet.

Malléabilité

Un bug dans les transactions bitcoin courantes permet à n’importe qui de changer l’identifiant de la transaction avant que celle-ci n’ait été minée. Ce bug rend difficile le chaînage de transactions non confirmées entre elles. Il a été corrigé par l’introduction d’une nouvelle norme de transaction appelée SegWit.

Appel de marge

Lorsque vous tradez des bitcoins avec un effet de levier, votre position n’est sécurisée que dans la mesure où votre perte atteint votre collatéral. Si cela se produit, vous faites l’objet d’un appel de marge et votre garantie (par exemple, vos bitcoins) est vendue et vous êtes sanctionné.

MAST

Abbréviation de Merkelized Abstract Syntax Trees. Il a pour but de permettre des contrats intelligents plus complexes en bitcoin. Il permet de spécifier un ensemble de conditions dans lesquelles les bitcoins peuvent être dépensés, sans avoir à révéler toutes ces conditions en une fois. Au lieu de cela, elles sont hachées individuellement dans un arbre de Merkle.

Maximaliste

Quelqu’un qui ne possède ou n’utilise que le bitcoin et qui croit qu’il s’agit de la seule cryptomonnaie ou du seul système de blockchain qui mérite qu’on y consacre du temps et des efforts. Cette conviction est souvent associée à la croyance que de grands effets de réseau conduiront à ce qu’une seule cryptomonnaie domine les paiements mondiaux.

Mempool

Chaque client possède un registre de toutes les transactions non confirmées. Cette liste constitue le mempool. Une transaction est supprimée du mempool si un client la considère comme trop ancienne, ou si elle est incluse dans un bloc.

Minage combiné

Dans le minage combiné ou fusionné, une blockchain accepte l’action réalisée pour une autre blockchain comme une action valide. Cela permet à un mineur de travailler sur deux blockchains à la fois. Namecoin était une cryptomonnaie populaire qui fonctionne avec le minage combiné. Dogecoin et Litecoin sont deux pièces populaires qui utilisent l’exploitation minière fusionnée.

Racine de Merkle

Le hachage unique situé en bas (ou en haut) d’un arbre de Merkle est appelé la racine de Merkle. Aucune valeur de l’arbre de Merkle ne peut être modifiée sans modifier également cette racine. Cette racine est incluse dans le header du bloc.

Arbre de Merkle

Au sommet (ou à la base) de l’arbre de Merkle, tous les ID des transactions sont contenus dans un bloc. À chaque niveau, les ID sont hachés ensemble dans la couche suivante jusqu’à ce qu’il ne reste qu’un seul hachage : la racine.

Micropaiement

Tout paiement exceptionnellement petit est considéré comme un micropaiement. Payer un café ou un ticket de bus peut être considéré comme un micropaiement. Le réseau Lightning permet des paiements inférieurs à 1 Satoshi.

Mineur

Un mineur de crypto-monnaie est une machine connectée au réseau crypto, effectuant des hachages sans fin, appelés preuves de travail. Le terme mineur désigne aussi souvent la personne qui exploite la machine.

Phrase mnémonique

Voir aussi : Seed phrase ou phrase secrète

Lune

Où va le bitcoin ? Sur la lune ! (C’est-à-dire que le prix augmente de manière astronomique).

MtGox

C’était une bourse de cryptomonnaie qui représentait autrefois la quasi-totalité du volume mondial des échanges de bitcoins. Elle a fait tristement faillite en 2014 après avoir perdu la plupart des fonds de ses clients.

Multisig

Abréviation de multisignature, un multisig est un type d’adresse qui permet à plusieurs entités de contrôler collectivement des fonds. Un multisig 2 sur 2 fait référence à deux parties, qui doivent toutes deux signer chaque transaction. Il est généralement utilisé dans le réseau Lightning. Les adresses multisig 2 sur 3 sont généralement utilisées pour le cold storage ou le dépôt fiduciaire.

Consensus de Nakamoto

La principale innovation du bitcoin réside dans son application de la preuve de travail. Nommé en hommage à l’inventeur ou aux inventeurs de bitcoin, Satoshi Nakamoto.

Namecoin

Une autre cryptomonnaie créée par Satoshi Nakamoto. Le Namecoin vise à créer une blockchain qui permettra de sauvegarder les enregistrements de noms, comme les URL ou les noms d’utilisateur.

Réseau

Le réseau bitcoin est composé de nœuds. Ceux-ci peuvent procéder au minage ou simplement à la vérification. Les clients légers ou SPV ne sont utilisés que pour effectuer des transactions.

Nocoiner

Terme péjoratif pour désigner quelqu’un qui ne possède aucune cryptomonnaie. Il est souvent associé à un rejet total du concept.

Nœud

C’est un ordinateur exécutant un client bitcoin qui vérifie la validité de la blockchain et des nouvelles transactions. Il transmet également les nouvelles transactions et les nouveaux blocs aux autres ordinateurs. Par défaut, votre nœud bitcoin se connectera à 8 autres nœuds. Vous pouvez le configurer pour autoriser davantage de connexions entrantes. Étant donné que le réseau ne dépend d’aucun nœud en particulier, il devient très difficile pour toute personne d’empêcher les pairs de communiquer entre eux.

Nonce

Le nonce fait partie du header d’un bloc. Le mineur choisit librement le nonce dans le but de trouver un bloc dont le hachage correspond à une valeur comportant un certain nombre de zéros. Le nombre de zéros dépend du facteur de difficulté.

Service notarial

Un service de notariat bitcoin prouve l’existence d’un fichier (tel qu’un document ou une image) avant une certaine date. En incluant un hachage dans le bloc, il est possible de prouver l’existence de ces données après un certain temps, ce qui donne un intervalle de temps relativement étroit (~ 10 min) pour leur création. Toutefois, cela ne prouve pas l’authenticité de ce document ou de cette image, mais uniquement son existence.

ATM unidirectionnel

Un distributeur automatique unidirectionnel est une machine où les clients peuvent acheter des bitcoins avec des espèces ou, plus rarement, une carte. À la différence d’un distributeur automatique bidirectionnel, il ne peut pas distribuer des espèces.

OP Code

Les codes opération définissent le langage de programmation du bitcoin. Il existe près de 200 codes opération, bien que beaucoup soient désactivés parce qu’ils n’ont pas d’utilité particulière ou qu’ils renvoient à des risques inutiles.

OP_Return

Cet OP Code rend une sortie invalide. Il reste cependant utile, principalement pour intégrer des données aléatoires dans la blockchain de bitcoin afin de les utiliser dans d’autres outils, comme les services notariaux.

Orphelin

Lorsque deux blocs sont trouvés en même temps, un seul d’entre eux peut être valide. Le bloc non valide sera orphelin, car les blocs successifs ne seront pas basés sur lui. Dans de rares cas, la chaîne peut se bifurquer temporairement, par exemple à cause d’un bug ou d’une mauvaise manœuvre. Dans ce cas, il y aura deux chaînes permanentes ou une chaîne orpheline.

P2P

Voir : Peer-to-Peer

P2Pool

P2Pool est un pool de minage décentralisé dans lequel les mineurs sont payés proportionnellement pour le travail qu’ils accomplissent, ce qui réduit les conditions d’accès au système par rapport au minage individuel. Cela permet également de répartir la chance de trouver un bloc sur un grand nombre d’utilisateurs et garantit un revenu stable.

P2SH

Abréviation de Pay to Script Hash. Au lieu d’envoyer un bitcoin vers une clé publique, on peut aussi l’envoyer vers un script. Pour racheter cette cryptomonnaie, le trader doit divulguer le script et l’exécuter avec succès. Grâce à cette technique, il est possible de créer des contrats intelligents. Les adresses P2SH commencent par le chiffre 3, tandis que les adresses P2PKH commencent par le chiffre 1.

P2PKH

Pay to Pubkey Hash est la norme établie de longue date pour les transactions bitcoin, où un paiement est effectué grâce à un hachage d’une clé publique. Une signature ECDSA valide est nécessaire pour dépenser les fonds, contrairement à P2SH, qui permet des contrats intelligents plus complexes. Les adresses P2pKH commencent généralement par 1.

Portefeuille papier

Un portefeuille papier est un support papier qui contient soit une clé privée, soit une seed pour un portefeuille. Il sert de sauvegarde à un portefeuille ou constitue une forme de cold storage.

Peer-to-peer

Bitcoin : un système de paiement électronique pair-à-pair est le titre du livre blanc dédié au bitcoin. Peer-to-peer signifie qu’il n’existe aucune structure bitcoin centralisée et que tout le monde peut rejoindre le réseau ou communiquer directement avec les autres participants. Parmi les autres systèmes P2P populaires, citons BitTorrent et I2P.

En cours (transaction)

Une transaction en cours est une transaction qui a été diffusée sur le réseau, mais qui n’a pas encore été incluse dans un bloc. Généralement, elle se trouve dans le mempool.

Jour de la pizza

Le 22 mai 2010, le développeur Laszlo Hanyecz a acheté deux pizzas pour une somme totale de 10 000 BTC. Il s’agit de la première transaction connue dans laquelle des bitcoins ont été utilisés pour acheter un bien physique. La pizza préférée de Satoshi semble être ananas et jambon, comme on l’a révélé dans un commentaire, bien que beaucoup espèrent que c’était une plaisanterie.

Point de vente

C’est le système où l’on vend quelque chose. Dans le contexte du bitcoin, il s’agit généralement d’un plugin, d’une application web, d’une application sur un téléphone ou d’une extension d’un système de paiement traditionnel. À ne pas confondre avec la preuve d’enjeu.

Pool

Un pool de minage permet à de petits mineurs de collaborer et de trouver ensemble la solution relative à un bloc valide. Les solutions sont regroupées et chacun est payé proportionnellement aux bénéfices du pool, bien que le nombre exact varie.

PoS

Voir : Preuve d’enjeu ou point de vente

PoW

Voir : Preuve de travail (proof of work)

PPS

Abréviation de Pay Per Share. C’est une méthode courante utilisée dans les pools de minage pour déterminer le montant de la rémunération de chaque mineur. PPS signifie que le mineur reçoit une somme fixe par hachage, peu importe si le pool trouve un bloc ou non. Si le pool est chanceux, il conservera les bénéfices, mais il peut aussi être malchanceux et faire faillite.

Clé privée

Une clé privée de bitcoin est un nombre aléatoire de 256 bits. La clé publique est dérivée de la clé privée à l’aide de l’algorithme ECDSA. Cette clé publique est ensuite hachée deux fois à l’aide de SHA-256, encodée avec la base 58 et préfixée par 1 pour obtenir une adresse. D’autres formats d’adresses, tels que bech32 et P2SH, possèdent également des clés privées et publiques, mais elles sont encodées différemment.

Preuve de brûlure

Certaines cryptomonnaies utilisent la preuve de brûlure pour distribuer des actions dans leurs chaînes PoS. Pour obtenir une action dans le nouveau système, les utilisateurs devraient détruire leurs bitcoins, par exemple en utilisant un script OP_Return.

Preuve d’enjeu

La preuve de travail dans le système bitcoin est connue pour être délibérément très gourmande en énergie. Dans le modèle alternatif de preuve d’enjeu, les mineurs créent des blocs valides en votant avec les cryptomonnaies qu’ils possèdent dans une chaîne valide. L’idée de la preuve d’enjeu est antérieure à la preuve de travail du bitcoin, mais n’a jamais trouvé de large application par la suite dans l’univers de la cryptomonnaie.

Preuve de travail

Également appelé consensus de Nakamoto, une PoW est l’algorithme de consensus du bitcoin. Les mineurs consomment de l’électricité en hachant le header du bloc avec des nonces variables jusqu’à ce qu’ils trouvent un bloc valide selon le facteur de difficulté. Plus un mineur consomme d’électricité, plus il a de chances de trouver un nouveau bloc. Il obtient une récompense pour ses efforts en bitcoins nouvellement mis en circulation, appelés transaction Coinbase.

Protocole

Le protocole bitcoin est l’ensemble des règles qui régissent ce qui constitue un bloc de transaction valide, ainsi que la manière dont les nœuds communiquent entre eux. Quelques éléments du protocole sont faciles à modifier, tandis que d’autres nécessitent le consensus de l’ensemble du réseau, ce qui rend les changements difficiles sans bifurquer la chaîne. Le protocole bitcoin n’a pas d’autres spécifications écrites formalisées autres que son code.

Clé publique

Une clé publique est dérivée de la clé privée. Une clé publique est un point sur une courbe ECDSA. Ses coordonnées x et y font chacune 256 bits, ce qui donne à la clé publique une taille de 512 bits.

RBF

Abréviation de Replace-by-Fee (Remplacer par des frais). Cette norme permet à un trader d’augmenter ses frais de transaction et de remplacer sa transaction dans le mempool. Ainsi, des frais de transaction réduits peuvent être fixés pour les transactions peu prioritaires, et élevés plus tard si le niveau des frais reste important ou si la transaction devient prioritaire.

Rekt

L’événement au cours duquel vous perdez tout dans le trading de cryptomonnaie. Abréviation de wrecked. Voir aussi : Appel de marge.

Satoshi

En l’honneur à son créateur, Satoshi Nakamoto, la plus petite unité d’un bitcoin est appelée un Satoshi. Un Satoshi correspond à 1/100 million ou 10^-8 bitcoin. Grâce à des couches de chiffrement secondaires comme le réseau Lightning, ces unités peuvent être divisées en milli-satoshis, ou 10^-11 bitcoin.

Satoshi Nakamoto

Le créateur (ou les créateurs) de bitcoin a utilisé le pseudonyme de Satoshi Nakamoto pour publier le livre blanc du bitcoin et communiquer avec les collaborateurs. Satoshi n’a plus donné signe de vie depuis décembre 2010.

Protocole d’authentification de Schnorr

Les signatures Schnorr sont un nouveau système proposé pour signer les transactions. Par rapport aux signatures ECDSA, les signatures Schnorr permettent de regrouper plusieurs signatures en une seule, ce qui permet de préserver votre confidentialité, de faciliter et de réduire le coût des multisig et des contrats intelligents.

Langage de script

Le langage de script bitcoin permet de créer des règles complexes pour la reprise d’une entrée, comme les contrats multisignatures et les contrats intelligents. Il est également possible d’envoyer des bitcoins à un hachage de script au lieu d’une clé publique. Cependant, pour des raisons de sécurité, le nombre d’OP Codes est limité, il n’y a pas de boucles et le langage n’est pas Turing-complet.

Couche 2

C’est un type de réseaux qui utilisent la blockchain de bitcoin uniquement pour verrouiller des informations importantes ou des contrats intelligents. Ces réseaux sont importants pour permettre au système bitcoin d’atteindre des milliards d’utilisateurs. Les services notariaux et le réseau Lightning en sont quelques exemples.

Seed phrase

Au lieu de sauvegarder chaque clé privée dans un portefeuille bitcoin, une seed phrase (ou phrase mnémonique) peut être utilisée pour générer une quantité infinie d’adresses aléatoires. Seule la phrase est nécessaire pour les sauvegarder. Cette action ne doit être effectuée qu’une seule fois.

SegWit

Un nouveau type de transactions qui résout le problème de malléabilité des anciennes transactions bitcoin. Il a été introduit en tant que soft fork, mais en combinaison avec le défaut d’augmentation de la taille des blocs, il est devenu un sujet de controverse qui a contribué au fork de bitcoin cash.

SHA-2

SHA-2 est une famille de fonctions de hachage conçue par la National Security Agency (NSA) américaine. SHA-256, SHA-384 et SHA-512 font tous partie de cette famille.

SHA-256

SHA-256 est fréquemment utilisé dans le bitcoin, notamment pour la création d’adresses et le minage. Il fait partie de la famille SHA-2. Le nombre 256 fait référence à la longueur fixe de sa sortie : 256 bits.

Shitcoin

Un terme utilisé pour décrire les crypto-monnaies qui échouent ou ont échoué, ont donc peu ou pas de valeur ou de but. Voir : Altcoin

Signature

Une signature cryptographique permet au propriétaire d’une clé privée de prouver qu’il est en possession de cette clé sans la divulguer. Dans le système bitcoin, elle est principalement utilisée pour prouver la propriété de vos cryptomonnaies.

Signet

C’est une variante centralisée de Testnet. Elle peut être utilisée pour tester si de nouveaux types de transactions ou des blocs modifiés sont acceptés par le réseau, sans risquer une perte de fonds. Vous pouvez rejoindre les signets des autres ou gérer le vôtre. Bien que Signet soit très récent, il devrait gagner en popularité par rapport au Testnet en raison des délais plus réguliers entre les nouveaux blocs.

Silk Road

Entre 2011 et 2013, Silk Road était une plateforme darknet populaire pour la vente de drogues et de produits illicites. Elle a sans doute contribué à la popularité du bitcoin et a démontré l’utilité et la flexibilité du réseau. De nombreuses circonstances entourant la création de Silk Road et sa fermeture définitive par les autorités ne sont toujours pas connues. Pour son implication présumée dans la plateforme Silk Road, Ross Ulbricht purge actuellement une peine de prison à vie pour trafic de stupéfiants et blanchiment d’argent.

Simnet

Simnet est une simulation locale du réseau bitcoin, similaire à Signet et Testnet. Contrairement aux autres simulations, il peut être créé facilement et spontanément, accéléré et utilisé pour simuler le réseau en mode avancé plutôt qu’en temps réel.

Contrat intelligent

Un contrat intelligent n’est techniquement ni intelligent ni un contrat. Il s’agit d’un programme informatique exécuté par un système distribué, tel que le réseau bitcoin. Ses règles sont transparentes et il ne peut pas être falsifié. Il est donc considéré comme étant incorruptible.

Soft fork (Fork faible)

Le soft fork est un changement qui renforce les règles du réseau. Tous les blocs créés sous cette nouvelle règle sont acceptés par les nœuds qui suivent l’ancienne règle, mais tous les blocs créés sous l’ancienne règle ne restent pas nécessairement valides. Contrairement à un hard fork, un soft fork ne provoque pas de fork permanent si plus de 50 % du hachage l’applique.

Minage solo

Le minage en solo signifie qu’une entité ne fait pas partie d’un pool, mais tente de miner elle-même des blocs complets. En raison de la grande puissance du hachage du bitcoin et de la difficulté de trouver des blocs valides, le minage solo est de plus en plus difficile et rare.

NFT (Token Non-Fongible)

Les tokens non fongibles (NFT) sont des actifs numériques uniques qui peuvent représenter des éléments du monde réel tels que des œuvres d’art, de la musique, des vidéos et même des éléments de jeu dans les jeux vidéo. La vente et l’achat de NFT sont enregistrés sur une blockchain. Le NFT dans votre situé dans votre wallet prouve que votre fichier numérique est l’original.

Attaque de spam

Le réseau peut être spammé en créant un grand nombre de transactions et en remplissant un bloc. Cela augmente les frais et rend le bitcoin généralement plus cher à utiliser tout en diminuant sa capacité. La limite de la taille des blocs existe pour réduire le coût d’une telle attaque sur les nœuds et pour garantir le bon fonctionnement du réseau, même pendant une telle attaque. Cependant, comme les mineurs perçoivent des frais de transaction, il peut être relativement économique pour eux de mener une telle attaque.

Sortie dépensée

Chaque transaction a au moins une entrée et une sortie. Si une sortie est également l’entrée d’une autre transaction, elle est considérée comme dépensée. Pour calculer votre solde en bitcoins, additionnez la valeur des sorties non dépensées dont vous avez la clé privée.

SPV

Abréviation de Simplified Payment Verification. Dans le livre blanc du bitcoin, Satoshi évoque la possibilité d’un SPV. Cela permettrait aux nœuds de s’alerter mutuellement sur les blocs invalides, sans avoir à vérifier le bloc complet. Le SPV n’a pas encore été mis en œuvre avec succès et pourrait être impossible, car une réponse négative (que le bloc n’est pas valide) ne peut pas être prouvée. À ne pas confondre avec les portefeuilles SPV.

Portefeuille SPV

Certains portefeuilles se présentent comme des portefeuilles SPV. Ils ne valident pas la blockchain de bitcoin complète, mais s’appuient sur les nœuds pour calculer le solde. Soyez prudent, car ces nœuds pourraient théoriquement mentir sur le solde et la validité des transactions du portefeuille SPV, d’où leurs propriétés de sécurité limitées.

Paiement furtif

Les paiements furtifs permettent à deux parties d’effectuer des paiements l’une envers l’autre sans s’envoyer directement une adresse bitcoin, car celle-ci pourrait être interceptée. Au lieu de cela, elles échangent une clé.

Taproot

Taproot est une extension de MAST destinée à améliorer la capacité des contrats intelligents de bitcoin ainsi que leur confidentialité. Elle utilise les signatures Schnorr pour faire en sorte qu’une transaction MAST ressemble à une transaction bitcoin ordinaire.

Cible

C’est un nombre qui décrit la difficulté actuelle. Pour qu’un bloc soit valide, le hachage de son header doit être inférieur à la cible.

Testnet

Le Testnet est une réplique du code et du réseau bitcoin. Les cryptomonnaies du Testnet n’ont aucune valeur et sont utilisées pour tester des applications. Bitcoin est souvent appelé Mainnet par rapport à Testnet.

Symbole boursier

Le symbole boursier est utilisé sur le marché pour identifier les entreprises et les devises. Le bitcoin utilise couramment le symbole BTC, mais XBT est également populaire.

Horodatage

Un document peut être horodaté en intégrant son hachage dans la blockchain de bitcoin à l’aide d’un OP_Return. Voir aussi : service notarial.

Jeton

Un jeton est un objet qui représente un droit. Selon cette définition, le bitcoin peut être considéré comme un jeton (le droit d’effectuer des transactions sur la blockchain de bitcoin). En général, les jetons sont destinés à représenter des actes, des contrats ou des objets physiques. Voir aussi : Colored Coins.

TPS

Transactions par seconde. Voir également : Capacité.

Transaction

Une transaction bitcoin est un message signé. Elle fait référence aux données d’une entrée et contient au moins une sortie. Elle est créée par un portefeuille et transmise ensuite aux nœuds, qui la conservent dans un mempool. Dès qu’un mineur inclut votre transaction dans un bloc, elle est considérée comme confirmée.

ID de transaction

Chaque transaction possède un identifiant. Alors que les transactions classiques comportent un bug qui rend cet identifiant variable, les transactions SegWit ont un identifiant de transaction stable. Cela permet le fonctionnement de réseaux de couche 2 comme le réseau Lightning.

Turing-complet

Dans l’usage populaire, un ordinateur est considéré comme Turing-complet s’il peut fonctionner comme un autre appareil Turing (du nom d’Alan Turing). Cela signifie généralement que la machine peut calculer n’importe quelle fonction arbitraire. Bitcoin n’est pas complet au sens de Turing, car son langage de script a des fonctionnalités limitées. Cette limitation est un choix délibéré, car sécuriser un appareil avec des fonctionnalités limitées est une tâche bien plus facile à gérer.

ATM bidirectionnel

Contrairement à un distributeur unidirectionnel, un distributeur bidirectionnel peut distribuer des espèces en échange de bitcoins.

TXID

Voir : ID de transaction

Sortie non dépensée

Voir : Sortie dépensée

Adresse de vanité

C’est une adresse bitcoin qui semble correspondre à un mot ou qui n’est constituée que de certains caractères. Elle est obtenue en créant rapidement des clés privées, en dérivant l’adresse à partir de celles-ci et en les comparant au résultat souhaité. Cela peut prendre beaucoup de temps ou se révéler impossible en fonction de la longueur de l’adresse de vanité.

Vbyte

Mesure similaire au poids. Un Vbyte correspond à 4 unités de poids.

Portefeuille

Logiciel, appareil ou papier qui contient vos bitcoins. Il contient soit la clé privée, soit une seed pour obtenir plusieurs clés privées. Un portefeuille en mode lecture contient uniquement les clés publiques, mais peut être utilisé pour créer des transactions non signées ou vérifier les soldes.

Poids

Pour les transactions SegWit, il est moins significatif de calculer leurs tailles, car elles sont réparties entre la transaction et la signature. Une unité de poids représente 1/4 000 000 de la taille maximale d’un bloc. Vbytes une autre alternative.

Baleine

Quelqu’un qui négocie une grande quantité de bitcoins. Voir aussi : Baleine ours.

Livre blanc

Un document qui décrit la fonctionnalité et la vision d’une crypto-monnaie. Bitcoin: A Peer-to-Peer Electronic Cash System est le document de huit pages publié par Satoshi Nakamoto le 31 octobre 2008, qui décrit les fonctionnalités de base de Bitcoin.

XBT

Un symbole alternatif pour le bitcoin qui remplace BTC, le symbole le plus utilisé. Il est censé être conforme à la norme ISO 4217 qui stipule que les devises non gouvernementales doivent commencer par un X.

Zero-knowledge (Preuve à divulgation nulle de connaissance)

Un type de schéma cryptographique qui prouve la solution d’un puzzle sans révéler aucune de ses informations. Les preuves à divulgation nulle de connaissance peuvent prendre de nombreuses formes. Par exemple : prouver que la somme des entrées et des sorties sont égales sans révéler la somme.