Facebook abandonne son système de reconnaissance faciale

How To Delete Facebook

Facebook a annoncé la fin de son système de reconnaissance faciale dans les semaines à venir, ainsi que la suppression de la base de données et des analyses de visages collectées au fil des années. Comment expliquer cette décision importante ?

Comment Facebook utilise-t-il la reconnaissance faciale ?

Facebook a utilisé les innombrables photos que les utilisateurs ont ajoutées à leurs profils et à leurs contenus pour alimenter une grande base de données de visages, ce qui lui a donné la possibilité d’identifier des internautes grâce à la technologie de reconnaissance faciale.

En décembre 2010, Facebook a été doté d’une nouvelle fonctionnalité permettant d’identifier automatiquement les personnes sur les photos mises en ligne. Les utilisateurs étaient invités à cliquer pour confirmer l’identité des personnes figurant sur leurs photos et celles-ci étaient balisées, ce qui permettait d’associer une photo à un profil spécifique. La société affirme qu’un tiers des utilisateurs ont choisi d’utiliser cette fonctionnalité.

La reconnaissance faciale est également utilisée pour identifier les faux profils et aider les personnes malvoyantes à reconnaître l’identité des utilisateurs figurant sur une photo.

Pourquoi Facebook met-il fin à son système de reconnaissance faciale ?

La société explique qu’elle souhaite limiter l’utilisation de cette fonctionnalité. En effet, de nombreuses inquiétudes entourent actuellement l’utilisation des systèmes de reconnaissance faciale dans notre société, les autorités compétentes ayant du mal à maîtriser l’évolution de cette technologie.

Cette décision intervient peu de temps après la publication de documents connus sous le nom de Facebook Papers, qui décrivent Facebook comme une entreprise consciente de certains effets préjudiciables de ses services, mais qui n’a pas pris de mesures suffisantes pour limiter les risques potentiels de ses technologies sur les internautes.

Facebook a également dû faire face à de multiples poursuites judiciaires concernant son utilisation de la technologie de reconnaissance faciale, la FTC ayant infligé une amende à la société en 2019.

Qu’adviendra-t-il des empreintes faciales ?

Facebook va les supprimer, mais il disposera toujours de la technologie de reconnaissance faciale, appelée DeepFace. On ne sait pas ce qu’il en fera d’elle à l’avenir.

En quoi la reconnaissance faciale porte-t-elle atteinte à la vie privée des internautes ?

Si les gouvernements et les entreprises disposent de votre empreinte faciale, ils peuvent surveiller vos déplacements, vos habitudes sur internet, vos préférences, etc. grâce aux réseaux de caméras installés dans nos rues, devant nos portes et dans nos bâtiments. Puisque les traits de votre visage ne changent généralement pas, quelqu’un qui possède votre empreinte faciale pourra vous surveiller partout.

Bien que la reconnaissance faciale puisse être pratique dans plusieurs domaines, les internautes sont très conscients des risques auxquels ils s’exposent lorsqu’ils utilisent cette technologie. Dans une enquête réalisée par ExpressVPN en 2020, 68 % des adultes américains se disent préoccupés par la généralisation progressive de la technologie de reconnaissance faciale dans nos sociétés.

Cela a-t-il un rapport avec la nouvelle dénomination de Facebook ?

La société propriétaire du réseau social Facebook, anciennement appelée Facebook, a annoncé il y a quelques jours un changement de dénomination pour devenir Meta Platforms. Selon la société, ce nom souligne sa volonté de concentrer ses efforts pour la création d’un métavers, une future version d’internet constituée d’espaces en 3D avec une variété de produits novateurs. Mais un changement de marque est également le signe – pour les critiques – d’un effort pour se mettre à l’écart des controverses auxquelles ce réseau social est confronté, notamment sur les questions de la confidentialité et de la protection de la vie privée de ses utilisateurs.

La fin du système de reconnaissance faciale est-elle liée au changement de nom ? On pourrait considérer que cette mesure est liée à un effort plus important pour améliorer l’image de la société. Mais il est probable que Meta considère également la reconnaissance faciale comme un champ de mines juridique coûteux dont elle préférerait se débarrasser.

Que représente cette décision de Facebook pour l’évolution de la technologie de reconnaissance faciale ?

En cessant d’utiliser la reconnaissance faciale, Meta rejoint d’autres sociétés spécialisées dans les nouvelles technologies qui ont pris des mesures similaires. Amazon, IBM et Microsoft ont annoncé l’année dernière leur intention de cesser de développer des technologies de reconnaissance faciale pour les forces de l’ordre et les organismes associés, en invoquant des problèmes de confidentialité sur internet et des biais algorithmiques.

Ainsi, plutôt que d’être réactionnaire, le rejet de la reconnaissance faciale par Facebook peut être considéré comme une nouvelle tendance au sein de la Big Tech et comme une contribution supplémentaire aux appels à une plus grande réglementation de ces technologies.

En savoir plus sur la reconnaissance faciale et la confidentialité en ligne